Cette recherche s'applique uniquement aux ressources en bibliothèque.
76 résultats
Trier par:
Ajouter à la liste:
Étendre à toutes les références (sans texte intégral)
  • Article
    Sélectionner

    Le Mali, un puits tari de l’africanisme ?

    Doquet, Anne
    Cahiers d’études africaines, 02 January 2011, pp.595-618 [Revue évaluée par les pairs]
    OpenEdition Journals
    Disponible
    Plus…
    Titre: Le Mali, un puits tari de l’africanisme ?
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet: Mali - Dogon - Jean-Loup Amselle - Georges Balandier - Jean Bazin - Claude Meillassoux - Africanisme - Anthropologie - Mali - Dogon - Jean-Loup Amselle - Georges Balandier - Jean Bazin - Claude Meillassoux - Africanism - Anthropology - History & Archaeology - Economics
    Description: RésuméPartant de la position particulière qu’a occupé le Mali dans la recherche africaniste française, cet article tente de mesurer l’éventuel épuisement ou les prolongements actuels et à venir de la perspective dynamique lancée par Balandier. L’incontournable cas dogon montre en premier lieu que si ces dernières années deux ouvrages se sont remarqués pour leur analyse novatrice, peu de travaux sur les Dogon ont suivi la voie ouverte par Balandier. L’article se penche ensuite sur les travaux de trois importants auteurs inscrits dans la filiation de Balandier : Meillassoux, Bazin et Amselle. Il est montré que les deux premiers ont concentré leurs recherches sur l’étude des dimensions politico-économiques des sociétés dites « traditionnelles », laissant de côté toute une part de la perspective dynamiste qui prônait l’étude des champs d’expériences politiques et économiques nouvelles. Recourant également à l’histoire, le troisième auteur a en revanche produit une série de textes portant sur les aspects les plus contemporains des sociétés maliennes. Néanmoins, malgré les travaux de Jean-Loup Amselle conjugués à la production spécifique de quelques anthropologues, les recherches sur les dynamiques sociopolitiques du Mali se sont longtemps caractérisées par une certaine errance, même si différents programmes collectifs mis en œuvre après 2000 semblent augurer de nouveaux regards anthropologiques. Rappelant un texte d’Alain Ricard plaidant pour la mise en textes des discours et l’analyse des performances culturelles, ainsi qu’une remarque de Georges Balandier à propos des décalages existants entre les aspects « officiels » de société et la pratique sociale, l’article appelle finalement à une anthropologie de ces décalages qui ne peut-être menée à bien qu’à travers le décalage du regard anthropologique lui-même, qui devrait se concentrer sur les nouvelles pratiques sociales et culturelles dont le Mali regorge.
    Fait partie de: Cahiers d’études africaines, 02 January 2011, pp.595-618
    Identifiant: 0008-0055 (ISSN); 1777-5353 (E-ISSN); 10.4000/etudesafricaines.16285 (DOI)

  • Article
    Sélectionner

    Le Tourisme: Un Ressort pour la Culture Comme Pilier du Développement Durable. Les Exemples du Sénégal et du Mali

    Doquet, Anne
    Proceedings of the African Futures Conference, June 2016, Vol.1(1), pp.11-12
    John Wiley & Sons, Inc.
    Disponible
    Plus…
    Titre: Le Tourisme: Un Ressort pour la Culture Comme Pilier du Développement Durable. Les Exemples du Sénégal et du Mali
    Auteur: Doquet, Anne
    Description: La réflexion internationale en matière de développement durable, fondée au départ sur le thème de l'environnement, s'est ouverte dans la seconde moitié des années 1980 autour de trois dimensions: sociale, économique et environnementale. La culture faisait alors l'objet d'une redéfinition et d'une réflexion sur son lien au développement. La protection de la diversité culturelle comme patrimoine mondial allait devenir une condition essentielle de la durabilité du développement, d'où l'apparition de la culture dans l'Agenda 21 et son érection, lors du Sommet mondial de Johannesburg, au rang de 4ème pilier du développement durable. Diversité culturelle, industries culturelles et articulation aux politiques multisectorielles ont alors constitué les trois mots‐clés de l'inscription de la culture dans le développement durable. Ce papier veut montrer, à partir des cas sénégalais et malien, en quoi cette option tripartite a favorisé le rapprochement des secteurs de la culture et du tourisme en les inscrivant dans la durabilité. Le Sénégal s'est longtemps présenté comme une destination balnéaire tropicale répondant à la promotion du tourisme de masse. Mais au début des années 2000, le secteur est marqué par une perte de compétitivité et de piètres performances. Le gouvernement de l'alternance a alors contribué à transformer la façon de concevoir le tourisme, avec l'émergence d'une réflexion sur un tourisme durable, sain et de qualité. Pour répondre à la fois à un besoin de diversification touristique et aux exigences internationales en matière de développement, le Sénégal a alors eu intérêt à croiser ses options de développement touristique avec celles du domaine culturel. On peut considérer que le tourisme a pris appui sur la culture pour parvenir à se redresser. Mais la culture avait aussi à gagner en s'engageant dans cette liaison inédite. Du côté malien, le secteur touristique constituait, avant son effondrement durant la crise, la troisième rentrée de devises du pays. Le dynamisme du secteur touristique dans les années 2000, ses retombées financières et les mesures prises pour l'encadrer et le développer, montrent la prégnance de la raison économique dans les politiques touristiques maliennes. Or le tourisme malien s'est toujours défini comme culturel. Le tourisme a alors fait office de tampon contre les défenseurs ardus de la culture en prônant sa commercialisation en correspondance aux recommandations internationales. Mais s'il semble évident que le tourisme malien s'est largement nourri de la culture, on peut renverser l'argument et affirmer que le modèle de culture malien à l'international est également redevable au tourisme. L'histoire des politiques culturelles et touristiques est ainsi faite de croisements permanents. De part les options touristiques prises dès les indépendances, les politiques culturelles et touristiques ont flirté sur un beaucoup plus long terme au Mali qu'au Sénégal. Néanmoins, les recommandations internationales pour le développement durable se sont faites selon des critères rendant le couple culture/tourisme profitable. Dans les deux pays, les politiques publiques des deux secteurs ont été amenées à se croiser et à se (re)construire ensemble, dans des stratégies avantageuses pour la durabilité du tourisme, mais aussi de la culture.
    Fait partie de: Proceedings of the African Futures Conference, June 2016, Vol.1(1), pp.11-12
    Identifiant: 2573-508X (ISSN); 2573-508X (E-ISSN); 10.1002/j.2573-508X.2016.tb00014.x (DOI)

  • Article
    Sélectionner

    Le Mali, un puits tari de l'africanisme? (Is Mali Africanism's Dry Well?)

    Doquet, Anne
    Cahiers d'Études Africaines, 1 January 2010, Vol.50(198/200), pp.595-618 [Revue évaluée par les pairs]
    Archival Journals (JSTOR)
    Disponible
    Plus…
    Titre: Le Mali, un puits tari de l'africanisme? (Is Mali Africanism's Dry Well?)
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet: History & Archaeology - Economics;
    Description: Partant de la position particulière qu'a occupé le Mali dans la recherche africaniste française, cet article tente de mesurer l'éventuel épuisement ou les prolongements actuels et à venir de la perspective dynamique lancée par Balandier. L'incontournable cas dogon montre en premier lieu que si ces dernières années deux ouvrages se sont remarqués pour leur analyse novatrice, peu de travaux sur les Dogon ont suivi la voie ouverte par Balandier. L'article se penche ensuite sur les travaux de trois importants auteurs inscrits dans la filiation de Balandier: Meillassoux, Bazin et Amselle. Il est montré que les deux premiers ont concentré leurs recherches sur l'étude des dimensions politico-économiques des sociétés dites « traditionnelles », laissant de côté toute une part de la perspective dynamiste qui prônait l'étude des champs d'expériences politiques et économiques nouvelles. Recourant également à l'histoire, le troisième auteur a en revanche produit une série de textes portant sur les aspects les plus contemporains des sociétés maliennes. Néanmoins, malgré les travaux de Jean-Loup Amselle conjugués à la production spécifique de quelques anthropologues, les recherches sur les dynamiques sociopolitiques du Mali se sont longtemps caractérisées par une certaine errance, même si différents programmes collectifs mis en œuvre après 2000 semblent augurer de nouveaux regards anthropologiques. Rappelant un texte d'Alain Ricard plaidant pour la mise en textes des discours et l'analyse des performances culturelles, ainsi qu'une remarque de Georges Balandier à propos des décalages existants entre les aspects « officiels » de société et la pratique sociale, l'article appelle finalement à une anthropologie de ces décalages qui ne peut-être menée à bien qu'à travers le décalage du regard anthropologique lui-même, qui devrait se concentrer sur les nouvelles pratiques sociales et culturelles dont le Mali regorge. Starting from Mali's specific place in French Africanist research, this article attempts to gauge whether the dynamic perspective launched by Balandier will run out of steam or what its current and future continuations might be. The inevitable Dogon case shows that while two works have marked the past few years by their innovative analysis, little research on the Dogon has followed the path opened up by Balandier. This paper then looks at the works of three major followers of Balandier, Meillassoux, Bazin and Amselle. The former two focused their research on the study of the political-economic aspects of so-called traditional societies, leaving aside an entire section of the dynamist perspective that advocated the study of new fields of political and economic experience. However, the latter, Jean-Loup Amselle, also used history to produce a series of papers on the most contemporary aspects of Malian society. Nevertheless, despite Amselle and the specific works of several other anthropologists, research into the socio-political dynamics of Mali has long been characterised by a certain aimlessness, even through since 2000 a number of collective programmes seem to be inaugurating new anthropological perspectives. Recalling a paper by Alain Ricard which pleaded for writing about the discourse and analysis of cultural performances, in addition to a remark by Georges Balandier about the existing discrepancies between the "official" aspects of society and social practice, the article concludes by calling for an anthropology of those very discrepancies that can only be carried out through the very discrepancy of the anthropologists' stance, and should focus on the new social and cultural practices that abound in Mali.
    Fait partie de: Cahiers d'Études Africaines, 1 January 2010, Vol.50(198/200), pp.595-618
    Identifiant: 00080055 (ISSN)

  • Article
    Sélectionner

    Le Mali, un puits tari de l'africanisme ?

    Doquet, Anne
    Cahiers d'études africaines, 01 December 2010, Vol.N 198-199-200(2), pp.595-618 [Revue évaluée par les pairs]
    Cairn.info, Cairn.info - Revues
    Disponible
    Plus…
    Titre: Le Mali, un puits tari de l'africanisme ?
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet: Mali - Dogon - Jean-Loup Amselle - Georges Balandier - Jean Bazin - Claude Meillassoux - Africanisme - Anthropologie - Africanism - Anthropology - Anthropology - History & Archaeology - Economics
    Description: RésuméPartant de la position particulière qu'a occupé le Mali dans la recherche africaniste française, cet article tente de mesurer l'éventuel épuisement ou les prolongements actuels et à venir de la perspective dynamique lancée par Balandier. L'incontournable cas dogon montre en premier lieu que si ces dernières années deux ouvrages se sont remarqués pour leur analyse novatrice, peu de travaux sur les Dogon ont suivi la voie ouverte par Balandier. L'article se penche ensuite sur les travaux de trois importants auteurs inscrits dans la filiation de Balandier : Meillassoux, Bazin et Amselle. Il est montré que les deux premiers ont concentré leurs recherches sur l'étude des dimensions politico-économiques des sociétés dites « traditionnelles », laissant de côté toute une part de la perspective dynamiste qui prônait l'étude des champs d'expériences politiques et économiques nouvelles. Recourant également à l'histoire, le troisième auteur a en revanche produit une série de textes portant sur les aspects les plus contemporains des sociétés maliennes. Néanmoins, malgré les travaux de Jean-Loup Amselle conjugués à la production spécifique de quelques anthropologues, les recherches sur les dynamiques sociopolitiques du Mali se sont longtemps caractérisées par une certaine errance, même si différents programmes collectifs mis en œuvre après 2000 semblent augurer de nouveaux regards anthropologiques. Rappelant un texte d'Alain Ricard plaidant pour la mise en textes des discours et l'analyse des performances culturelles, ainsi qu'une remarque de Georges Balandier à propos des décalages existants entre les aspects « officiels » de société et la pratique sociale, l'article appelle finalement à une anthropologie de ces décalages qui ne peut-être menée à bien qu'à travers le décalage du regard anthropologique lui-même, qui devrait se concentrer sur les nouvelles pratiques sociales et culturelles dont le Mali regorge.
    Fait partie de: Cahiers d'études africaines, 01 December 2010, Vol.N 198-199-200(2), pp.595-618
    Identifiant: 0008-0055 (ISSN); 1777-5353 (E-ISSN)

  • Article
    Sélectionner

    Le Mali, un puits tari de l’africanisme ?

    Doquet, Anne
    20 November 2010 [Revue évaluée par les pairs]
    OpenEdition Journals
    Disponible
    Plus…
    Titre: Le Mali, un puits tari de l’africanisme ?
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet: History & Archaeology - Economics
    Description: AbstractStarting from Mali’s specific place in French Africanist research, this article attempts to gauge whether the dynamic perspective launched by Balandier will run out of steam or what its current and future continuations might be. The inevitable Dogon case shows that while two works have marked the past few years by their innovative analysis, little research on the Dogon has followed the path opened up by Balandier. This paper then looks at the works of three major followers of Balandier, Meillassoux, Bazin and Amselle. The former two focused their research on the study of the political-economic aspects of so-called traditional societies, leaving aside an entire section of the dynamist perspective that advocated the study of new fields of political and economic experience. However, the latter, Jean-Loup Amselle, also used history to produce a series of papers on the most contemporary aspects of Malian society. Nevertheless, despite Amselle and the specific works of several other anthropologists, research into the socio-political dynamics of Mali has long been characterised by a certain aimlessness, even through since 2000 a number of collective programmes seem to be inaugurating new anthropological perspectives. Recalling a paper by Alain Ricard which pleaded for writing about the discourse and analysis of cultural performances, in addition to a remark by Georges Balandier about the existing discrepancies between the “official” aspects of society and social practice, the article concludes by calling for an anthropology of those very discrepancies that can only be carried out through the very discrepancy of the anthropologists’ stance, and should focus on the new social and cultural practices that abound in Mali.
    Fait partie de: 20 November 2010
    Identifiant: 0008-0055 (ISSN); 1777-5353 (E-ISSN); 10.4000/etudesafricaines.14158 (DOI)

  • Article
    Sélectionner

    L'enquête en "situation ethnologie" : itinéraire d'une recherche en pays Dogon

    Doquet, Anne
    In: Anales de la Fundación Joaquín Costa. - Huesca. - 2004, no 21, p. 51-62
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: L'enquête en "situation ethnologie" : itinéraire d'une recherche en pays Dogon / par Anne Doquet
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet RERO: Recherche sur le terrain - Dogon (peuple d'Afrique) - Anthropologues - Mali (république)
    Publication en relation: In: Anales de la Fundación Joaquín Costa. - Huesca. - 2004, no 21, p. 51-62
    Document hôte: Anales de la Fundación Joaquín Costa
    No RERO: R003931433
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R003931433/html?view=NJ_V1

  • Livre
    Sélectionner

    Les masques Dogon : ethnologie savante et ethnologie autochtone

    Doquet, Anne
    Paris : Karthala
    1999
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: Les masques Dogon : ethnologie savante et ethnologie autochtone / Anne Doquet ; préf. de Sory Camara
    Auteur: Doquet, Anne
    Editeur: Paris : Karthala
    Date: 1999
    Collation: 314 p. : ill. ; 24 cm
    Collection: Hommes et sociétés
    Documents dans cette collection: Hommes et sociétés
    Sujet RERO: Ethnologie - Dogon (peuple d'Afrique) - Masques - Changement social - Identité collective - Mali (république) - Sanga (Mali, république)
    Décrit dans: L'Homme (Paris) ; (2001) no 157, p. 217-230 (Gaetano Ciarcia)
    Note: Bibliogr.: p. 303-309
    Identifiant: 2865379620 (ISBN)
    No RERO: R265450060
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R265450060/html?view=NJ_V1

  • Article
    Sélectionner

    Des sciences humaines à l'islam : une voie de la recherche malienne

    Doquet, Anne
    In: Cahiers d'études africaines. - Paris. - 2007, t. 47, no 2 = no 186, p. 371-389
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: Des sciences humaines à l'islam : une voie de la recherche malienne / Anne Doquet
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet RERO: Islam - Sciences humaines - Mali (république)
    Publication en relation: In: Cahiers d'études africaines. - Paris. - 2007, t. 47, no 2 = no 186, p. 371-389
    Document hôte: Cahiers d'études africaines
    No RERO: R004625980
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R004625980/html?view=NJ_V1

  • Article
    Sélectionner

    L'enquête en "situation ethnologique" ou l'exercice nécessaire de la réflexivité

    Doquet, Anne
    In: L'anthropologie face à ses objets : nouveaux contextes ethnographiques / sous la direction de Olivier Leservoisier ... [et al.]. - Paris : Ed. des Archives contemporaines, 2007. - P. 205-222
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: L'enquête en "situation ethnologique" ou l'exercice nécessaire de la réflexivité / Anne Doquet
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet RERO: Recherche sur le terrain - réflexivité - Anthropologues
    Publication en relation: In: L'anthropologie face à ses objets : nouveaux contextes ethnographiques / sous la direction de Olivier Leservoisier ... [et al.]. - Paris : Ed. des Archives contemporaines, 2007. - P. 205-222
    Document hôte: Anthropologie face à ses objets : nouveaux contextes ethnographiques
    No RERO: R004850587
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R004850587/html?view=NJ_V1

  • Article
    Sélectionner

    Le Mali, un puits tari de l'africanisme ?

    Doquet, Anne
    In: Cahiers d'études africaines. - Paris. - 2010, t. 50, no 2-4 = no 198-200, p. 595-618
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: Le Mali, un puits tari de l'africanisme ? / Anne Doquet
    Auteur: Doquet, Anne
    Sujet RERO: études africaines - Mali (république)
    Publication en relation: In: Cahiers d'études africaines. - Paris. - 2010, t. 50, no 2-4 = no 198-200, p. 595-618
    Document hôte: Cahiers d'études africaines
    No RERO: R005742361
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R005742361/html?view=NJ_V1