Cette recherche s'applique uniquement aux ressources en bibliothèque.
4 résultats
Trier par:
Ajouter à la liste:
    • Image
    Sélectionner

    Le travail m'a tué

    Prolongeau, Hubert
    Delalande, Arnaud, Mardon, Grégory
    [Paris] : Futuropolis
    2019
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: Le travail m'a tué / un récit de Hubert Prolongeau et Arnaud Delalande ; dessin de Grégory Mardon
    Auteur: Prolongeau, Hubert
    Contributeur: Delalande, Arnaud; Mardon, Grégory
    Editeur: [Paris] : Futuropolis
    Date: 2019
    Collation: 117 pages : illustrations
    Sujet RERO: Travail - Psychologie du travail - Risques psychosociaux - Suicide lié au travail - Épuisement professionnel - Conditions de travail - Stress
    Sujet RERO - forme: [Bandes dessinées]
    Identifiant: 9782754824682 (ISBN)
    No RERO: R008908153
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R008908153/html?view=NJ_V1

    • Livre
    Sélectionner

    La nuit des défaites

    Pellet, Jean, 1948-
    Montrouge : Bayard
    2015
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: La nuit des défaites / Jean Pellet
    Auteur: Pellet, Jean, 1948-
    Editeur: Montrouge : Bayard
    Date: 2015
    Collation: 199 p.
    Sujet RERO: Médecins - Suicide lié au travail
    Identifiant: 9782227487901 (ISBN)
    No RERO: R008080862
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R008080862/html?view=NJ_V1

    • Livre
    Sélectionner

    Suicide et environnement organisationnel : facteurs de risque et pistes de prévention

    Arnoux-Nicolas, Caroline
    Louvain-la-Neuve : De Boeck
    2015
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: Suicide et environnement organisationnel : facteurs de risque et pistes de prévention / Caroline Nicolas
    Auteur: Arnoux-Nicolas, Caroline
    Editeur: Louvain-la-Neuve : De Boeck
    Date: 2015
    Collation: 243 p. : ill.
    Collection: Ouvertures psychologiques
    Documents dans cette collection: Ouvertures psychologiques
    Sujet RERO: Suicide - Milieu de travail - Suicide lié au travail - Santé mentale
    Sujet RERO - forme: [Manuels d'enseignement supérieur]
    Classification: cdu-nearcn ARCN 393 NIC
    cdu-juarcd ARCD 393 NIC
    Identifiant: 9782804190996 (ISBN)
    No RERO: R008123416
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R008123416/html?view=NJ_V1

    • Livre
    Sélectionner

    De la mort volontaire au suicide au travail : histoire et anthropologie de la dépression au Japon

    Kitanaka, Junko
    Montreuil-sous-Bois : Ithaque
    2014
    Recherche de la disponibilité
    Plus…
    Chargement
    Erreur de chargement
    Titre: De la mort volontaire au suicide au travail : histoire et anthropologie de la dépression au Japon / Junko Kitanaka
    Auteur: Kitanaka, Junko
    Editeur: Montreuil-sous-Bois : Ithaque
    Date: 2014
    Collation: 309 p.
    Collection: Philosophie, anthropologie, psychologie
    Documents dans cette collection: Philosophie, anthropologie, psychologie
    Sujet RERO: Dépression - Épuisement professionnel - Suicide lié au travail - Anthropologie - Psychiatrie du travail - Japon
    Contient: Présentation / Pierre-Henri Castel. Introduction. Les forces en jeu dans Le processus de médicalisation. Une analyse au niveau local. L'irrésistible ascension de la dépression. La production de sujets psychiatriques comme agents qui réfléchissent, se prennent en charge et s'autodisciplinent. Les causes biologiques et sociales de la dépression. Les rencontres thérapeutiques comme espaces d'endoctrinement. Qu'est-ce que la dépression ? Partie 1. La dépression dans l'Histoire. I. Lire les émotions dans le corps : l'idiome prémoderne de la dépression. La " dépression " : l'absente de l'histoire ? L'utsushō comme maladie de la stagnation du ki. L'utsushō remplacé par la mélancolie. Le ki-utsu a-t-il disparu ? Conclusion : la globalisation de la dépression n'empêche nullement les savoirs locaux de prospérer. II. Comment la psychiatrie a envahi la vie quotidienne. Une dynamique en trois phases. Première vague : des années 1870 aux années 1930. Deuxième vague : des années 1950 aux années 1960. L'essor institutionnel d'après-guerre et le mouvement antipsychiatrique. Troisième vague : des années 1980 à aujourd'hui. Le chemin vers le discours psychiatrique contemporain sur la dépression et le suicide. III. Pathologie du surmenage ou faiblesse de la personnalité ? La montée de la neurasthénie dans le Japon du début du XIXe siècle. Le premier exemple de médicalisation de la misère psychologique quotidienne. Le nouveau langage de l'expérience - les " nerfs ". Les débats entre psychiatres touchant la neurasthénie. Les transformations de la neurasthénie en personnalité type : le shinkeishitsu. Une nouvelle maladie du surmenage : l'appropriation locale de la dépression. IV. Restituer au social la dimension " biologique " de la dépression : les débats de la psychiatrie japonaise autour du typus melancholicus. Mais que veut dire " biologique ", au juste ? Faire de la dépression un état " somatique " : le travail de fond du processus de médicalisation, et le relais qu'il a trouvé dans la psychiatrie moderne. Traiter la dépression en problème " existentiel " : premier essai d'une médicalisation élargie. L'impasse du tout-psychologique. Politiser la dépression : le processus de médicalisation aujourd'hui. Par-delà le savoir local. Partie 2. La dépression dans la pratique clinique. v. Contenir les débordements de la réflexivité : l'interdit sur la psychothérapie en cas de dépression. Contre la psychothérapie ? L'entretien diagnostique. L'hospitalisation. Les discussions de cas en réunion de synthèse. Contenir les débordements de la réflexivité. VI. La mort volontaire, au risque du diagnostic psychiatrique. La frontière entre les suicides pathologiques et la mort volontaire. Déterminer les objets de l'intervention psychiatrique. Traiter le suicide pathologique. Les résistances qui procèdent de la logique culturelle de la mort volontaire. Les limites de l'endoctrinement biologisant. Une persuasion qui reste partielle. VII. La dépression, la différence des genres et la reconnaissance biaisée de la souffrance psychique. La dépression et le genre : une bizarrerie japonaise. La dépression au masculin : le surmenage en est-il " la " cause ? La dépression chez les femmes : la rencontre avec le psychiatre, arène d'une lutte pour le pouvoir. La politique de la causalité et l'effacement de la différence de genre. Partie 3. Dépression et société. VIII. Faire avancer une cause sociale grâce à la psychiatrie : le cas du suicide par surmenage. Le suicide par surmenage. L'affaire Dentsu, ou comment les défenseurs des droits des travailleurs firent entrer dans la jurisprudence l'étiologie " sociale " du suicide. L'émergence d'un système de protection de la santé mentale des travailleurs. Suites de la polémique. La médicalisation du suicide comme une forme de mouvement social. IX. L'émergence d'une science psychiatrique du travail. La psychiatrie comme facteur de libération. Rendre réelle la dépression : ce qui évolue en ce moment dans les débats en médecine, en droit et dans les politiques publiques. Un effet de (bio-)boucle. Gérer la dépression comme un risque collectif : l'émergence d'une science psychiatrique du travail. Conclusion : repenser le biologique et le social à l'âge de la médicalisation mondialisée. X. L'avenir de la dépression : au-delà des psychotropes. Ironie de la médicalisation. Trois changements via la médicalisation " par la base ". L'avenir de la dépression.
    Description: 4e de couv.: Si le suicide lié aux conditions de travail est devenu un véritable sujet d'inquiétude dans tous les pays développés, c'est par centaines qu'ils se produisent chaque année au Japon, et les graves dépressions procédant des mêmes causes se comptent par dizaines de milliers. Leur retentissement là-bas est énorme, car ces dépressions et ces suicides mettent à mal l'incarnation du travailleur-modèle: l'homme consciencieux, totalement dévoué à son entreprise, est submergé par des tâches écrasantes et un surcroît phénoménal d'heures supplémentaires. Dans ce contexte, le diagnostic de "dépression", associé à l'idée de "risque suicidaire", a été universellement adopté par les médecins, les autorités, les malades eux-mêmes et le grand public, pour nommer et exprimer un mal-être collectif qui est allé en s'aggravant avec la crise économique de ces vingt-cinq dernières années. Et c'est tout à fait étonnant. Car, longtemps, les Japonais ont farouchement résisté à l'intrusion des psychiatres dans leur quotidien, au point qu'on estimait nulles les chances de succès des antidépresseurs au Japon dans les années 1980! La dépression était une affection occidentale, prétendument inconnue dans l'archipel. Aussi, comment la tristesse ordinaire, le surmenage des travailleurs, le mal-être caché des femmes, et pour finir cet acte si emblématique de la culture japonaise, le suicide comme "mort volontaire", ont-ils été progressivement médicalisés? L'auteure dresse ici un portrait intérieur du Japon et expose une thèse aux conséquences notables: il serait tout simplement faux que la mondialisation soit un processus aussi uniforme qu'implacable. Au contraire, Junko Kitanaka met en lumière la vigueur des appropriations locales de cette mondialisation qu'on croit toute-puissante. Elle montre les ressources paradoxales, voire subversives, que les individus peuvent y puiser - et les tensions inédites qui apparaissent alors.
    Note: Traduit de: Depression in Japan : Psychiatric cures for society in distress
    Identifiant: 9782916120409 (ISBN)
    No RERO: R007759731
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R007759731/html?view=NJ_V1