• Article

La Diabolisation dans La Guisiade (1589) de Pierre Matthieu et Le Guysien (1592) de Simon Bélyard

Disponible
Auteur
Sujet
Description
La diabolisation dans La Guisiade et Le Guysien s’explique par l’engagement de leurs auteurs et par la dimension épidictique de la tragédie humaniste. En posant la question des valeurs, les deux dramaturges noircissent Henri III. La calomnie est abondamment utilisée. Le roi est condamnable, parce qu’il est un tyran. Il fait preuve d’une cruauté qui l’apparente aux animaux les plus féroces. De plus, son principe de gouvernement est l’hypocrisie, et il pactise avec les huguenots. Mais la diabolisation est aussi à prendre au sens propre : le roi est damnable. La tragédie est alors proche des pamphlets et des gravures du temps. Elle aussi montre Henri III possédé par Satan. Son âme damnée, le duc d’Épernon le pousse à combattre la Ligue. Pire encore, élève de Machiavel, « Le Tyran atheiste s’estime et se vante d’estre Dieu ».
Fait partie de
Etudes epistémè, 28 September 2015
Note sur la citation préférée
peer_reviewed
Identifiant
1634-0450 (E-ISSN)
10.4000/episteme.719 (DOI)