Cette recherche s'applique uniquement aux ressources en bibliothèque.
2 résultats
Trier par:
Ajouter à la liste:
    • Livre
    Sélectionner

    Le Mahābhārata

    Schaufelberger, Gilles, Vincent, Guy-Roger
    Paris : Orizons
    2013-2018
    Recherche de la disponibilité
    Prêt entre bibliothèques Plus…
    Titre: Le Mahābhārata / textes trad. du sanskrit par Gilles Schaufelberger ... [et al.]
    Auteur: Schaufelberger, Gilles; Vincent, Guy-Roger
    Editeur: Paris : Orizons
    Date: 2013-2018
    Collation: 8 vol.
    Collection: Cardinales
    Documents dans cette collection: Cardinales
    Sujet RERO: Épopées sanskrites - Mahābhārata
    Sujet RERO - forme: [Commentaires] - [Traductions françaises]
    Contient: T. 1 : Le livre du commencements [Ādiparva] ; Le livre d'assemblée [Sabhāparva]. - 2013. - 466 p.
    T. 2 : Le livre de la forêt [Vanaparva]. - 2013. - 507 p.
    T. 3 : Le livre de Virāṭa [Virāṭaparva] ; Le livre des préparatifs [Udyogaparva] ; Le livre de Bhīṣma [Bhīṣmaparva - contient la Bhagavad Gītā]. - 2015. - 520 p.
    T. 4 : La mort d'Abhimanyu . - 2016. - 439 p.
    T. 5 : Les derniers jours de la bataille. - 2016. - 496 p.
    T. 6 : Apaisements du roi. - 2016. - 409 p.
    T. 7 : Les livres du crépuscule. - 2018. - 422 p.
    T. 8 : Clefs de lecture / textes de Guy Vincent. - 2018. - 512 p.
    Identifiant: 9782296088801 (t. 1) (ISBN); 9782336298160 (t. 2) (ISBN); 9791030900071 (t. 3) (ISBN); 9791030900088 (t. 4) (ISBN); 9791030900095 (t. 5) (ISBN); 9791030900958 (t. 6) (ISBN); 9791030901450 (t. 7) (ISBN); 9791030901467 (t. 8) (ISBN); http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43727218t (URN)
    No RERO: R007637546
    Permalien:
    http://data.rero.ch/01-R007637546/html

    • Article
    Sélectionner

    La poursuite de Jayadratha par Arjuna (Mahâbhârata, VII, 32-121) vaut-elle pour celle d'Hector par Achille (Iliade, XX à XXII) ?

    Vincent, Guy-Roger
    GAIA. Revue interdisciplinaire sur la Grèce ancienne, 2007, Vol.11(1), pp.131-173
    Persée (Ministère de l'Education Nationale)
    Disponible
    Plus…
    Titre: La poursuite de Jayadratha par Arjuna (Mahâbhârata, VII, 32-121) vaut-elle pour celle d'Hector par Achille (Iliade, XX à XXII) ?
    Auteur: Vincent, Guy-Roger
    Sujet: Languages & Literatures
    Description: Le contexte du retour au combat d'Achille est connu ; mais le fait qu'il traverse deux fleuves, risque la noyade, construit une digue, et qu'il reçoive l'aide d'Héphaïstos asséchant les fleuves, a pu être compris comme une ordalie (à laquelle échoue Patrocle). L'épreuve des eaux au sein desquelles le feu est caché en fait un héros «lumineux comme un astre», capable de tuer Hector et de ruiner la descendance de Priam. Or l'épopée indienne narre un épisode similaire tant par ses thèmes que par ses images. Arjuna vient de perdre Abhimanyu, son fils, et décide de tuer, avant le coucher du soleil, Jayadratha, responsable de la mort de son fils. Arjuna, comme Achille, a été tenu à l'écart du combat le jour précédent, sans compter ses célèbres hésitations que narre la Bhagavat- gîtâ. La mort d'Abhimanyu le renvoie à ses obligations. Arjuna construit au milieu du combat une maison pour abriter ses chevaux fatigués (voir la digue d'Achille abandonnant son char), il affronte différents guerriers dont les attributs ressemblent à ceux qu'affronte Achille ou aux querelles des dieux autour d'Achille. Des images (sauterelles, luminosité des deux héros, océan ténébreux de combattants, etc.) sont communes aux deux récits. Enfin, la mort de Jayadratha s'accompagne de celle de son père, un ermite, dont la tête éclate. La décapitation évoque la crainte du vieux Priam de voir son cadavre castré et dévoré. Un arrière plan mythique avec un éclairage dumézilien pourrait alors être envisagé comme perspective à approfondir : celui où Zeus foudroie son père Kronos comme Kronos avait castré son père Ouranos (luttes entre la deuxième fonction guerrière et la première aux dieux magiciens et lieurs). Le récit indien et le récit grec s'éclairent fortement : le premier obtient une causalité ordalique et le second trouve une finalité mythique. Has Arjuna's pursuit of Jayadratha (Mbh VU, 32-121) the same value as Achilleus's one of Hector (Iliad, XX-XXII) ? The context ofAchilleus's return to the fighting is known but the fact he crosses two rivers, risks drowing, builts a dyke and receives the help of Hephaistos who drives up the rivers, could been understood as an ordeal (in which Patroclos fails). The test of the waters in the midst of which afire is hidden makes of him an hero «as bright as a star», able to kill Hector and ruin Priam's descendants. And yet, the Indian epic tells an episod similar as well by its themes as by is images. Arjuna has just lost his son Abhimanyu, and decides to kill before the sunset, Jayadratha, responsable for his son's death. Like Achilleus, Arjuna has been touched aside from the fighting, the day before, not to mention his famous indecisions related in the Bhagavatgîtâ. Abhimanyu' s death sends him back to his responsibilities. In the middle of fighting, Arjuna builds a house to shelter his tired horses (see the dyck of Achilleus who abandons his charriot), he faces différents warriors having attributes similar to those of the warriors Achilleus faces, or to the quarrels of the gods around him. Some images (locusts, brightness of both heroes, dark oceans of fighters, and so on) are shared by both tales. Finally, Jayadratha'' s death accompagnies his father's one, a hermit whose head bursts. The beheading makes think of old Priam's fear of seeing his body castraded and devoured. A mythical back ground with a Dumezilian lightning may be considered as a perspective of research : the one where Zeus strikes down his father Kronos, in the same manner as Kronos had castraded his father Ouranos (struggles between second warlike function and the first one of magician and tying gods). The Indian tale and the Greek one clarified strongly each other : the first one obtains an ordeal causality and the second a mythical finality. Vincent Guy-Roger. La poursuite de Jayadratha par Arjuna (Mahâbhârata, VII, 32-121) vaut-elle pour celle d'Hector par Achille (Iliade, XX à XXII) ?. In: Gaia : revue interdisciplinaire sur la Grèce Archaïque, numéro 11, 2007. pp. 131-173.
    Fait partie de: GAIA. Revue interdisciplinaire sur la Grèce ancienne, 2007, Vol.11(1), pp.131-173
    Identifiant: 1287-3349 (ISSN); 10.3406/gaia.2007.1518 (DOI)