• Livre

La tristesse des anges : roman / Jón Kalman Stefánsson ; trad. de l'islandais par Eric Boury

Recherche de la disponibilité
Titre
La tristesse des anges : roman / Jón Kalman Stefánsson ; trad. de l'islandais par Eric Boury
Auteur
Contributeur
Editeur
[Paris] : Gallimard
Date
2011
Collation
377 p.
Collection
Du monde entier
Documents dans cette collection
Description
Roman initiatique
Lorsque Jens le Postier arrive au village, gelé, il est accueilli par Helga et le gamin qui doivent le détacher de sa monture avec laquelle il ne forme plus qu'un énorme glaçon. Après une nuit passée dans l'auberge peuplée des fantasques personnages rencontrés dans Entre ciel et terre, Jens est envoyé par Sigurour, le médecin du village, comme postier remplaçant jusqu'à Vetrarströnd, la Rive de l'Hiver, puis à travers les fjords de Dumbsfiroir. De son côté, le gamin poursuit sa découverte de la poésie, et prend peu à peu conscience de son corps, des femmes, et des désirs que son être d'une naïveté passionnée renferme. Il doit bientôt débuter sa formation intellectuelle à l'Hôtel du Bout du Monde, et en particulier l'apprentissage de l'anglais afin de pouvoir traduire les plus grandes plumes. Mais avant de devenir ce passeur de mots, c'est en affrontant la tempête que le gamin va physiquement éprouver cette mission. Helga ne veut pas laisser Jens, que la mer effraie, partir seul. Le gamin est chargé de l'épauler pour se rendre dans cet enfer blanc, " là où l'Islande prend fin pour laisser place à l'éternel hiver ". Le contact des rames le ramène à ses souvenirs tragiques de Bárður que le froid a enlevé, mais il ne peut se laisser emporter par la nostalgie dans ce périple de tous les dangers. Jens et lui caressent sans cesse la mort, seuls face au froid assassin et à un terrain extrêmement périlleux. Heureusement, chaque étape, à la chaleur d'une maison, est salvatrice. Pour eux, c'est l'occasion d'y rencontrer des familles intenses, recluses dans cette inexorable autarcie, mais aussi d'affronter leurs propres démons, les rêves et les délicates amours qui les habitent. La raison a du mal à s'accrocher dans cet espace de glace, et les fantômes se mêlent à la neige qui tombe? Avec une délicatesse poétique singulière, Jón Kalman Stefánsson nous plonge dans un nouveau parcours à travers les tempêtes islandaises. Au milieu de la glaciale tension vers la mort, il parvient à y faire poindre une étonnante chaleur sentimentale et érotique. Avec sa plume il marie la douceur et l'extrême pour nous projeter, désarmés et éblouis, dans cette intense lumière qui nous nourrit et nous torture. |
Le point de vue de l'éditeur Lorsque Jens le Postier arrive au village, gelé, il est accueilli par Helga et le gamin qui doivent le détacher de sa monture avec laquelle il ne forme plus qu'un énorme glaçon. Après une nuit passée dans l'auberge peuplée des fantasques personnages rencontrés dans Entre ciel et terre, Jens est envoyé par Sigurour, le médecin du village, comme postier remplaçant jusqu'à Vetrarströnd, la Rive de l'Hiver, puis à travers les fjords de Dumbsfiroir. De son côté, le gamin poursuit sa découverte de la poésie, et prend peu à peu conscience de son corps, des femmes, et des désirs que son être d'une naïveté passionnée renferme. Il doit bientôt débuter sa formation intellectuelle à l'Hôtel du Bout du Monde, et en particulier l'apprentissage de l'anglais afin de pouvoir traduire les plus grandes plumes. Mais avant de devenir ce passeur de mots, c'est en affrontant la tempête que le gamin va physiquement éprouver cette mission. Helga ne veut pas laisser Jens, que la mer effraie, partir seul. Le gamin est chargé de l'épauler pour se rendre dans cet enfer blanc, " là où l'Islande prend fin pour laisser place à l'éternel hiver ". Le contact des rames le ramène à ses souvenirs tragiques de Bár?ur que le froid a enlevé, mais il ne peut se laisser emporter par la nostalgie dans ce périple de tous les dangers. Jens et lui caressent sans cesse la mort, seuls face au froid assassin et à un terrain extrêmement périlleux. Heureusement, chaque étape, à la chaleur d'une maison, est salvatrice. Pour eux, c'est l'occasion d'y rencontrer des familles intenses, recluses dans cette inexorable autarcie, mais aussi d'affronter leurs propres démons, les rêves et les délicates amours qui les habitent. La raison a du mal à s'accrocher dans cet espace de glace, et les fantômes se mêlent à la neige qui tombe? Avec une délicatesse poétique singulière, Jón Kalman Stefánsson nous plonge dans un nouveau parcours à travers les tempêtes islandaises. Au milieu de la glaciale tension vers la mort, il parvient à y faire poindre une étonnante chaleur sentimentale et érotique. Avec sa plume il marie la douceur et l'extrême pour nous projeter, désarmés et éblouis, dans cette intense lumière qui nous nourrit et nous torture.
Note
Trad. de: Harmur Englanna - Suite voir : Le coeur de l'homme
Classification
Identifiant
9782070131341 (ISBN)
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42496664n (URN)
No RERO
R006271169
Permalien
http://data.rero.ch/01-R006271169/html?view=VS_V1
Plus…
Chargement
Erreur de chargement